60 ans de progrès technologique

La conquête

1954-2000

  • En 1954, les laboratoires Bell présentent la première cellule photovoltaïque qui alimente des appareils électriques domestiques.
  • Dès 1958, Vanguard I est le premier satellite alimenté en énergie par des panneaux photovoltaïques.
  • Durant les années 1960, l’usage du photovoltaïque pour les satellites se généralise. Embarqués à bord des lanceurs puis déployés en orbite autour de la terre, les panneaux photovoltaïques démontrent leur robustesse et leur fiabilité.
  • A partir des années 1970, les panneaux photovoltaïques se développent sur des applications terrestres et maritimes. Ils permettent de fournir de l’énergie à des sites isolés qui ne sont pas desservis par un réseau électrique comme les balises en pleine mer ou les relais de télécommunication en plein désert. Les panneaux photovoltaïques sont utilisés dans les conditions les plus extrêmes. En mer, ils sont exposés aux tempêtes et à la corrosion saline. Dans les déserts, ils subissent des températures extrêmes et des cycles thermiques très exigeants avec des nuits très froides suivies de fortes chaleurs le jour.
  • Le premier bâtiment alimenté uniquement par l’énergie solaire voit le jour à Albuquerque au Nouveau Mexique en 1974. Ce qui semblait impensable est devenu une réalité : l’énergie solaire peut répondre à l’intégralité des besoins énergétiques d’un bâtiment.

L'industrialisation

2000-2012

  • Après la signature des accords de Kyoto en 1997, des réflexions sont menées dans les grands pays développés pour trouver des solutions concrètes au problème d’émission de gaz à effet de serre. Il s’agit notamment de réduire notre consommation aux énergies fossiles. Le solaire photovoltaïque est identifié comme l’une des technologies les plus prometteuses. Afin de compenser son coût encore élevé, des mécanismes d’incitations financières sont mis en place au Japon et en Allemagne dès l’année 2000 puis progressivement dans la plupart des grands pays développés.
  • Ces incitations passent souvent par le principe du « tarif d’achat » : l’électricité produite par des panneaux photovoltaïques est achetée à un prix fixe et supérieur à celui du marché pendant une durée suffisante pour assurer la rentabilité de l'investissement. C’est le début du développement du solaire raccordé au réseau. En France, après un premier dispositif insuffisamment incitatif, les « tarifs d’achat » sont revalorisés en 2006 à un niveau qui permit le décollage du marché.
  • Les mécanismes d’incitation ont permis d’accélérer la croissance de l’industrie photovoltaïque. Le nombre de panneaux solaires en production dans le monde a été multiplié par 2500 entre 1996 et 2016. Cette croissance exponentielle du marché mondial a favorisé l’apparition de nouveaux fabricants et a conduit à des investissements massifs en recherche et développement. Ces efforts ont permis d’améliorer le rendement des panneaux et d’optimiser les procédés de fabrication. En parallèle, la taille moyenne des unités de fabrication de panneaux photovoltaïques a été multipliée par 1000. Les économies d’échelle obtenues ont été considérables. Cette phase intensive d’industrialisation a permis de diviser par 8 le coût de production des panneaux photovoltaïques entre 2000 et 2012.

L’électricité solaire aujourd’hui

Une technologie compétitive

  • Alors que le prix de l’électricité payé par les utilisateurs, particuliers et professionnels, n’a cessé d’augmenter au cours des dernières années, le prix de revient de l’électricité produite par les panneaux photovoltaïques continue de baisser en raison des innovations techniques et des économies d’échelle dans les usines.
  • Depuis 2012, le solaire photovoltaïque devient compétitif région après région. Si dans un premier temps, seules les régions bénéficiant d’un fort ensoleillement et d’un prix de l’électricité élevé, comme la Californie ou l’Italie, étaient concernées, ce sont aujourd’hui toutes les régions du monde qui connaissent un développement du photovoltaïque pour produire une électricité propre, moins chère, au plus près du lieu de consommation et par le consommateur lui-même.

Où en est-on en France aujourd’hui ?

  • Le prix de revient de l’électricité produite par les panneaux solaires dépend du niveau d’ensoleillement et donc de la région où l’on se trouve.
  • Dans le nord de la France, le prix de revient de l’électricité solaire est à parité avec les tarifs pratiqués par les fournisseurs, que ce soit pour le particulier qui équipe sa maison ou l’industriel qui équipe le toit de son usine. Le prix de revient de l’électricité produite par les panneaux étant figé lors de l’investissement, toutes les hausses à venir du prix de l’électricité se traduiront par des économies pour le consommateur qui produit sa propre électricité avec ses panneaux.
  • Dans le sud de la France, l’ensoleillement permet une production plus importante. Le prix de revient de l’électricité solaire y est 20% à 50% moins cher que celui de l’électricité achetée à son fournisseur.

Et demain ?

  • En raison de sa faible rentabilité actuelle et des investissements nécessaires dans le grand carénage de ses centrales nucléaires, EDF doit augmenter le prix de vente moyen de son électricité. L’objectif affiché par le premier producteur électrique en France est de combler rapidement la moitié de l’écart actuel de prix entre la France et ses voisins Européens, ce qui se traduirait par une augmentation d’au moins 30% du prix de l’électricité pour les particuliers comme pour les professionnels.
  • Il n’est pas exclu que le coût de démantèlement de nos réacteurs nucléaires s’avère bien plus élevé que prévu et contribue à une augmentation encore plus rapide des prix de vente de l’électricité. 
  • Il faut ajouter à cette tendance de fond des dépenses d’entretien des réseaux électriques en augmentation rapide. Ces dépenses seront répercutées sur le coût d’acheminement et de distribution de l’électricité et vont contribuer à renchérir le coût global de l’électricité.
  • Le développement des énergies renouvelables contribuera à limiter la hausse de la facture pour le consommateur final de deux manières : d’une part, les grosses unités de production, parc éolien et parc photovoltaïque au sol, exerceront une pression à la baisse sur les prix en vendant leur production sur le marché de gros, d’autre part, le consommateur final peut choisir de devenir lui-même producteur, et donc son propre fournisseur, à un coût plus faible et maîtrisé dans le temps.

 

 

VOTRE PROJET COMMENCE MAINTENANT

Testez WattNext

Avec WattNext, l’application experte de Terre Solaire, s’équiper de panneaux solaires n’a jamais été aussi facile.

Resultat Pro

Être rappelé(e)

Pour échanger sur cette simulation avec un conseiller solaire ou prendre rendez-vous pour une étude sur site, laissez-nous votre nom et un numéro de téléphone ou une adresse email.

 Madame   Monsieur
Register

Titre à renseigner !

 Mme   M.

Vous avez déjà un compte ?

Récupérez votre mot de passe

Vous avez déjà un compte ?