Autonomie électrique solaire à la maison : pari gagnant.

Publié le 25-04-2018 par Laetitia

Se déconnecter du réseau pour gagner son autonomie électrique à la maison, l’objectif se répand dans les foyers. La cause ? Une prise de conscience écologique et économique. En effet l’environnement souffre des émissions de CO2 par kWh nucléaire pendant que les factures d’électricité grèvent le budget familial. La planète tend vers de nouveaux modes de consommation écoresponsables. Et l’énergie est visée à titre principal. Parmi les solutions à envisager dès maintenant : les modes de production autonome d’électricité verte et gratuite. Terre Solaire, acteur engagé, vous donne les clés pour gagner en autonomie électrique chez vous.

TERRE SOLAIRE S’ENGAGE, MAIS A QUOI ?

Plus qu’une simple entreprise solaire, loin d’un acteur économique opportuniste, Terre Solaire base son projet sur des engagements forts :

  • Proposer des solutions photovoltaïques au meilleur rapport qualité-prix pour contribuer à démocratiser la production et la consommation d’une électricité verte.
  • Présenter des offres d’électricité verte vraiment vertes, produite à partir d’énergies hydraulique, photovoltaïque, éolienne et biomasse.
    Pour en savoir plus sur ces offres, Terre Solaire les a décryptées pour vous dans cet article.  !

Découvrez Terre Solaire Intégrale…l’offre d’électricité verte de Terre Solaire :

En savoir plus sur terre solaire intégrale

Réalisation Terre Solaire de 18 panneaux photovoltaïques surimposés

Autonomie electrique solaire

L’autonomie électrique à domicile : pour dépenser moins et consommer mieux.

Etre autonome en électricité à la maison consiste à ne plus s’approvisionner auprès d’un fournisseur tiers. Non pas en arrêtant de consommer, mais plutôt en produisant soi-même son énergie électrique. Dans ces conditions, les conséquences de ce pari ambitieux s’affichent largement bénéfiques, sur plusieurs plans :  

Sur le plan économique

Le particulier économise le montant de ses factures d’électricité, le budget du foyer s’en ressent à la hausse. A noter : l’autoproduction d’électricité solaire permet également de gagner de l’argent en cas de revente à EDF Obligation Solaire. Mais dans cette hypothèse, peu de chances de parvenir à l’autonomie électrique à la maison.

TERRE SOLAIRE EN TOUTE TRANSPARENCE : attention, accéder à l’électricité gratuite nécessite un investissement de départ – coût de l’installation photovoltaïque dans l’exemple de l’énergie solaire. Mais en 2018 bonne nouvelle : les panneaux solaires peuvent être rapidement rentabilisés et les économies deviennent une réalité. Alors que les panneaux solaires représentaient un coût démesuré par rapport au rendement à espérer, les technologies actuelles permettent d’acheter un kit solaire tout en espérant un retour sur investissement dans les temps.

Allez jeter un œil sur notre article sur la rentabilité du photovoltaïque :

Lire l’article

Sur le plan psychologique

L’auto-producteur stoppe net son abonnement auprès du réseau de distribution public d’électricité. Ne plus être soumis au règlement de ses échéances périodiques, ne plus subir les variations de prix pratiquées par les fournisseurs monopolistiques, ne plus craindre les coupures de courant intempestives en cas d’intempéries mais aussi ne plus avoir à comparer les nouvelles offres fournisseurs pour s’assurer de choisir le meilleur tarif d’électricité… autant d’indépendance gagnée pour alléger ses problématiques de gestion du quotidien.

TERRE SOLAIRE PRONE LE « DIY » : autre avantage sur le plan psychologique, à une époque où le consommateur exige de connaître la provenance de ses produits de consommation, l’électricité photovoltaïque s’inscrit clairement dans la tendance. Le particulier cultive ses légumes pour savoir ce qu’il mange, pourquoi ne pas produire son électricité pour savoir ce qu’il consomme ? Alors que se multiplient les fournisseurs qui commercialisent des offres d’électricité verte sans en avoir jamais produit, l’autoproduction photovoltaïque, éolienne ou hydraulique est le meilleur moyen de connaître la provenance – et l’impact environnemental – de son énergie domestique. Pour une maîtrise d’un bout à l’autre de la chaîne, dans un objectif de DIY !

Sur le plan écologique

Pour autoproduire son énergie, le particulier a recours à des ressources énergétiques d’origine naturelle, qui plus est s’avèrent inépuisables – le vent, l’eau ou le soleil. Et contrairement aux idées reçues, l’énergie fossile nécessaire à la fabrication des panneaux solaires est minime en comparaison avec les bienfaits conséquents de l’usage de ressources de cette origine. A l’inverse de l’énergie nucléaire, l’énergie d’origine renouvelable n’a aucun impact néfaste sur l’environnement. Viser l’autonomie électrique à la maison conduit ainsi nécessairement à contribuer à la préservation de la planète.

D’accord, les avantages de l’autonomie électrique à la maison sont évidents. Mais comment y prétendre ? L’autonomie à 100 %, utopie ou réalité ? Expériences vécues, études techniques et témoignages clients : des éléments concrets permettent désormais d’évaluer la faisabilité du projet d’autonomie électrique au domicile du particulier. Si certains ont fait le pari d’une autonomie électrique domestique totale, avec succès, le seul fait de réduire sa consommation électrique d’origine nucléaire est déjà largement bénéfique.

Quelle autonomie électrique à la maison sans sacrifier son confort ?

Peu attractif de viser l’autonomie électrique chez soi si elle implique de réduire à néant sa consommation en revenant à l’ère de la préhistoire. Etre autonome du réseau ne consiste pas à nier le progrès technologique en se refusant l’accès à l’électricité. Bien au contraire, l’auto-producteur profite des nouvelles technologies pour optimiser ses besoins de consommateur sans sacrifier son confort. Recharger ses batteries de smartphones, chauffer sa piscine, alimenter sa domotique, laver sa vaisselle et son linge à la machine : l’auto-producteur est avant tout un (auto)consommateur moderne, et particulièrement dans son temps.

TERRE SOLAIRE PRÉCURSEUR : entreprise solaire forte d’une expérience de 10 ans, Terre Solaire est convaincue depuis ses débuts de l’importance de miser sur le photovoltaïque comme mode de production énergétique 2.0. Plus récemment, c’est Tesla qui conçoit et vend des batteries solaires pour favoriser l’autoconsommation d’énergie photovoltaïque. Une entreprise d’envergure du secteur des nouvelles technologies qui monte au créneau de l’autonomie électrique à domicile, c’est une preuve supplémentaire en faveur de l’autoproduction énergétique. A noter : comme Tesla (et avant elle !), Terre Solaire vous propose des batteries de stockage, l’installation et le raccordement de vos panneaux photovoltaïques en sus.

Diminuer la consommation électrique des appareils domestiques sans en réduire le nombre :

Sans envisager de couper l’électricité, il peut être intéressant de regarder le détail de la consommation électrique du domicile. Pour éventuellement réduire certains postes inutiles et en optimiser d’autres… avec en vue, des économies sur ses factures, mais avant tout une autonomie électrique optimale à la maison.

1.      Le chauffage électrique, poste le plus énergivore :

Environ 85 % de la consommation annuelle du foyer est absorbée par les chauffages électriques, et la facture s’en ressent :

  • Compter environ 50 € par mois de chauffage électrique dans un studio.
  • Compter environ 100 € par mois dans un T2 de 50 m² chauffé au tout électrique.
  • Prévoir un budget mensuel de 175 € en moyenne pour chauffer à l’électricité une maison de 100 m².

Attention, ces chiffres sont donnés à titre estimatif, de manière à évaluer la part du chauffage dans la consommation énergétique totale du foyer.

Se chauffer est essentiel, et l’autonomie électrique à la maison ne prétend pas le supprimer. Pourtant des solutions permettent de réduire la facture :

  • Mieux isoler le logement permet d’éviter les pertes de chaleur. A noter, l’isolation implique de mettre en place un système de ventilation adéquat, que l’artisan saura vous proposer. Des travaux d’isolation coûtent cher, soit. Mais au moment d’envisager la rénovation de votre maison, pensez CITE(pour en savoir plus sur le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique, cliquez ici) et éco-PTZ(éco-prêt à taux zéro). Sous réserve de remplir les conditions d’éligibilité, ces aides financières de l’Etat permettent d’alléger la facture pour une transition vers l’autonomie électrique à la maison à un coût diminué de manière significative.

INFO TERRE SOLAIRE : la réglementation environnementale RE 2020, au-delà de préconiser des systèmes de production d’énergie renouvelable, imposera une isolation suffisante pour réduire considérablement la consommation de chauffage annuelle en kWh par mètre carré dans la maison. La RE 2020 s’appliquera à toutes les constructions neuves, au moment de déposer le permis de construire.

Pour tout connaître de ce qui change avec la RE 2020, vous pouvez consulter notre article :

Qu’est-ce que la RE 2020 ?

  • Opter pour un système de chauffage alternatif en complément ou en remplacement des radiateurs électriques est assurément rentable. Un insert ou un poêle, notamment, un puit canadien éventuellement, dans cette optique, représentent sans doute les solutions les plus économiques – et naturelles ! Le coût du bois est en effet largement réduit en comparaison avec le prix des kilowatts heure, et cela permet d’amortir rapidement l’investissement de départ pour du gain pur à terme. Au-delà du charme du feu de cheminée…

Avec quelques investissements – éventuellement aidés financièrement par l’Etat – le particulier réduit immédiatement sa consommation annuelle de chauffage. Résultat : tendre vers l’autonomie électrique à 100 % à la maison devient d’autant plus facile ! A noter que malgré les larges avancées technologiques, l’autonomie électrique domestique totale suppose en effet quelques ajustements, à moins d’investir dans une centrale solaire d’envergure démesurée eu égard à la taille de l’habitat.

2.      Les appareils électroménagers les plus gourmands : le réfrigérateur et le lave-vaisselle.

Réfrigérateur, lave-vaisselle, four, aspirateur, TV, lave-linge et sèche-linge… les appareils qui font obstacle à l’autonomie électrique à la maison sont nombreux – et indispensables, inutile de s’en priver ! Là encore, être autonome sur le plan énergétique n’impose pas de s’en passer, fort heureusement. Les systèmes de production d’électricité autonomes – panneaux photovoltaïques en tête – permettent en effet de couvrir largement les besoins du foyer. Toutefois, une astuce simple contribue à réduire ces besoins quotidiens sans ôter au confort du particulier chez lui, pour faciliter la tâche de production qui incombe à l’installation solaire, hydroélectrique – ou de l’éolienne, au choix du consommateur – et s’offrir une chance d’atteindre l’autonomie électrique la plus totale chez soi. Cette astuce ? Prêter attention à la classe énergétique des appareils domestiques au moment de les choisir. Les fabricants eux aussi ont conscience de l’effort écologique à faire, et proposent désormais des gammes de produits notés A+ – voire A++ – pour une consommation électrique bien moindre.

Illustration : à fonctionnalités (et design !) égales, le frigo noté A+ consomme plus de 2 fois moins d’énergie que le frigo noté C. Deux fois moins d’émissions de CO2, et deux fois moins cher à l’usage – un investissement gagnant sur tous les plans !

Autre poste à optimiser pour réduire sa consommation électrique annuelle, les ampoules traditionnelles peuvent être peu à peu remplacées par des ampoules LED. Votre éclairage n’en souffre pas, mais votre facture en bénéficie largement.

3.      Un comportement écoresponsable pour consommer utile.

Pourquoi laisser un chargeur branché sans appareil à recharger ? Quel intérêt à laisser son téléviseur en veille plutôt que de l’éteindre ? En s’efforçant d’adopter progressivement un comportement somme toute logique dans son quotidien, les gestes se muent en réflexes et tout le monde – la planète et le particulier – y gagne !

INFO TERRE SOLAIRE : intéressé à en savoir plus sur le coût mensuel de votre électricité et calculer votre consommation, pour mieux appréhender votre projet d’autonomie électrique à la maison ? Consultez notre article dédié !

Lire l’article

 

Panneaux solaires ou éolienne : les moyens d’autoproduction pour une autonomie électrique à la maison.

Une fois les besoins en électricité intelligemment réduits sans ôter au confort de l’habitation, le particulier peut envisager son autonomie électrique la plus totale. Ni le temps ni l’envie de vous pencher sur cette problématique préalable de réduction de votre consommation ? Vous pouvez néanmoins prétendre à l’autonomie électrique partielle.

Alors comment alimenter ses appareils domestiques sans puiser ses kilowatts heure dans le réseau de distribution d’électricité ? Plusieurs options.

1.      Les panneaux solaires – ou panneaux photovoltaïques.

Une installation photovoltaïque permet de produire de l’électricité en puisant dans la lumière du soleil. Inépuisable, cette ressource dans laquelle puiser l’énergie nécessaire à alimenter votre maison vous assure d’accomplir un geste écoresponsable. Moyen d’autoproduction énergétique le plus répandu, le photovoltaïque suppose l’installation suivante :

  • Des panneaux solaires posés sur le toit de votre maison.

INFO TERRE SOLAIRE : alternative à l’installation des panneaux solaires en toiture, Terre Solaire propose la solution Abri solaire. Un bâtiment clé en main pour stocker votre matériel de jardin ou garer vos voitures, astucieusement équipé de panneaux photovoltaïques pour devenir producteur de votre propre électricité… gratuite !

Découvrez nos supers abris solaires

  • Un onduleur chez vous pour convertir le courant continu en courant alternatif.
  • Le câblage pour relier les éléments ensemble et « brancher » la maison sur votre réseau autonome de production d’électricité créé grâce aux panneaux solaires.

Pour savoir où et comment installer votre kit solaire, vous pouvez parcourir notre article questions réponses et nos guides dédiés.

COUP DE POUCE TERRE SOLAIRE : comment prétendre à l’autonomie électrique à la maison grâce aux panneaux solaires alors que le soleil ne brille pas 24/24 et 7/7 ? Optez pour la batterie solaire ! Ce système de stockage permet de restituer le surplus d’électricité produite la nuit et par temps couvert.

Solution plébiscitée pour parvenir à l’autonomie électrique domestique dans les meilleures conditions de rentabilité, l’installation photovoltaïque nécessite d’être bien dimensionnée :

  • Une installation solaire trop puissante coûte cher à l’achat – et les chances de rentabilité sont d’autant réduites.
  • Des panneaux solaires d’une puissance insuffisante ne permettent pas de tendre à l’autonomie énergétique à la maison.

COUP DE POUCE TERRE SOLAIRE : de plus en plus nombreuses sont les entreprises photovoltaïques qui proposent des installations solaires. De même, Internet regorge d’offres attractives de kits solaires pas cher. Attention à bien faire votre choix : le fonctionnement et la rentabilité de votre investissement en dépend. Pour vous aider, tenez compte des critères essentiels de choix de vos panneaux photovoltaïques. Nombre, puissance, prix, installation… Terre Solaire vous dit tout dans son article ici !

2.      Les éoliennes :

L’éolienne utilise l’énergie du vent pour produire de l’électricité. Ce moyen d’autoproduction dans une optique d’autonomie électrique à la maison est peu répandu : eu égard aux problématiques évidentes de superficie et de besoin de vent, l’éolienne domestique ne permet pas à ce jour de produire suffisamment pour couvrir les besoins du foyer. Elle peut néanmoins être utilisée à titre d’appoint, et certains particuliers l’utilisent à domicile avec succès.

3.      L’hydro-turbine :

Peu répandue, à l’image de l’éolienne, l’hydro-turbine domestique produit de l’électricité grâce à la force du courant de l’eau. A moins d’avoir à proximité de sa maison un courant d’eau exploitable, l’hydro-turbine n’est pas envisageable comme moyen d’autoproduction électrique chez soi. A noter néanmoins que cette source d’énergie – considérée comme la plus « propre » est privilégiée par la plupart des fournisseurs d’électricité verte. 

Autonomie électrique d’une maison passive : quand le recours au réseau est réduit à zéro…

L’habitat à l’horizon 2020 sera au moins passive, peut-être positive. C’est ce qu’annonce la nouvelle réglementation RE 2020. Conscient des problématiques environnementales croissantes, l’Etat à la suite des opérateurs économiques incite à l’autonomie électrique à la maison en dessinant la maison du futur (proche) : une habitation qui produit au moins autant d’énergie qu’elle en consomme. Ce faisant, les pouvoirs publics semblent imposer aux particuliers – dans le cadre d’une construction neuve exclusivement – l’autonomie électrique domestique. Mais à quel prix ? Bien sûr, la maison BEPOS coûte plus cher que la construction traditionnelle. Mais l’autonomie électrique d’une maison passive promet des économies majeures sur les factures d’électricité, pour une rentabilité assurée.

Pour approfondir le sujet du coût d’une maison passive, allez jeter un œil à notre article :

La maison passive, quel prix?

Je teste l’autonomie électrique à la maison !

Economiser sur vos factures d’électricité, faire un geste pour la planète, devenir indépendant d’un fournisseur d’énergie, anticiper la maison passive de la RE 2020… quel que soit le moteur qui vous pousse à projeter votre autonomie, votre projet s’inscrit dans la tendance et promet de nombreux avantages. Terre Solaire vous guide pas à pas pour bien préparer le terrain…

1.      Je mets en œuvre les moyens pour réduire ma consommation d’électricité au quotidien.

1ère étape indispensable si vous visez l’autonomie électrique domestique totale, il est temps de faire les comptes. Quels appareils ménagers à votre domicile et quel usage ? Le bilan de votre consommation électrique peut faire ressortir des éléments intéressants en vue de réduire votre recours au réseau.

Vous pouvez utiliser la calculette du Médiateur de l’énergie : un outil ludique pour estimer votre consommation d’électricité en fonction de variables à faire évoluer.

Estimer ma consommation

En tout état de cause, pensez à adopter ces réflexes indispensables :

  • Choisir des appareils électroménagers notés A+ au moment d’acheter.
  • Opter pour de l’éclairage LED au moment de changer vos ampoules.
  • Ne pas laisser les appareils en mode veille lorsque vous ne les utilisez pas.

2.      Je réfléchis aux investissements à réaliser pour favoriser une autonomie électrique domestique totale.

Le chauffage électrique est le poste énergivore le plus conséquent, vous pouvez envisager les solutions suivantes pour le supprimer – en continuant à vous chauffer !

  • Un poêle ou un insert : réalisez plusieurs devis auprès d’entreprises qualifiées, et attachez-vous à la notoriété et l’expérience du professionnel. Attention, un prix bas peut cacher un manque de qualité ou de longévité tandis qu’un prix trop haut grève votre budget et annihile tout espoir de rentabilité.
  • Une meilleure isolation : isoler la toiture en premier lieu – plus grande source de déperdition de chaleur – les murs en 2nd lieu, inclus le changement de vos menuiseries pour des fenêtres double vitrage mieux isolantes. Ces travaux de rénovation impliquent un chantier important, mais les résultats sont remarquables. Une fois encore, veillez à vous rapprocher de plusieurs artisans ou entreprises du bâtiment pour obtenir le meilleur rapport qualité-prix – se fier au bouche à oreille est utile à cet effet !

Ensuite, budgétisez votre moyen d’autoproduction électrique – éolienne, hydro-turbine ou panneaux solaires.

3.      Je vérifie mon éligibilité aux aides financières de l’Etat.

Eco PTZ ou CITE, vous pouvez peut-être bénéficier d’un coup de pouce financier… Rapprochez-vous de votre banque, qui saura vous conseiller. Il peut également être opportun de s’adresser à sa mairie. En effet des aides locales sont envisageables selon les communes et les départements, il serait dommage de passer à côté.

4.      Je lance les chantiers !

Vous avez les solutions, vous avez le financement : il est donc temps de passer à l’action et de commencer le chantier. En fonction des systèmes choisis pour gagner votre autonomie électrique à la maison, les travaux sont plus ou moins longs – et envahissants.

Si vous optez pour des panneaux solaires, sachez que la pose est réalisée par nos équipes de professionnels en un minimum de temps et de désagréments.

5.      J’observe les résultats.

Dès la première facture d’électricité, vous devez constater la différence. Pour observer les résultats sur le plan environnemental, il faudra un peu plus de patience. Et il serait utile à cet effet de convertir vos proches à la transition énergétique !

6.      Je résilie mon contrat de fourniture d’électricité ?

Tendre à l’autonomie électrique à la maison ne permet pas souvent d’être à 100 % autonome du réseau. Tout dépend de la puissance de votre installation photovoltaïque – ou de votre éolienne. Mais aussi de vos besoins énergétiques journaliers et des conditions climatiques – vent et soleil – dont bénéficie votre localisation. Il serait donc présomptueux de résilier votre abonnement. Quoi qu’il en soit, vous pouvez vous targuer d’une indépendance du réseau bien supérieure, avec tous les avantages qu’elle procure.


Entreprise photovoltaïque depuis 10 ans, Terre Solaire vous explique et vous conseille gratuitement pour votre projet d’autonomie électrique à la maison. Vous pouvez également utiliser notre simulateur en ligne. Nous avons développé une application pour vous, gratuite et sans engagement. Elle vous permet de simuler votre projet photovoltaïque pour une autonomie électrique optimale chez vous. Elle vous délivre une étude complète et précise de vos besoins – devis à la clé.

Démarrer la simulation





ces articles peuvent vous intéresser :

energie-solaire-economie

09-05-2018

Produire son électricité : pour gagner son autonomie, pour la planète.

Produire son électricité pour tendre vers l’autonomie énergétique : le projet ne date pas ...

Toiture d'un garage équipée de panneaux photovoltaïques

15-03-2018

Energie solaire : avantages et inconvénients.

Alors que les tarifs pratiqués par les fournisseurs d’énergie augmentent et que les ...

Gros plan panneau photovoltaïque

12-03-2018

Faire son électricité soi-même, c’est possible !

Le DIY (« Do It Yourself ») a le vent en poupe, nous aspirons tous à faire un maximum par ...

VOTRE PROJET COMMENCE MAINTENANT

Testez WattNext

Avec WattNext, l’application experte de Terre Solaire, s’équiper de panneaux solaires n’a jamais été aussi facile.

Resultat Pro

Être rappelé(e)

Pour échanger sur cette simulation avec un conseiller solaire ou prendre rendez-vous pour une étude sur site, laissez-nous votre nom et un numéro de téléphone ou une adresse email.

 Madame   Monsieur
Register

Je crée mon compte

 Mme   M.

Vous avez déjà un compte ?

Récupérez votre mot de passe

Vous avez déjà un compte ?