Accueil > Blog – Tout sur l’énergie solaire > Bâtiment > Maison passive : prix de la construction et rentabilité.

Maison passive : prix de la construction et rentabilité.

Publié le 02-03-2018 par Laetitia

Une habitation chauffée grâce à la chaleur dégagée par l’activité de ses occupants, les appareils électriques domestiques et les baies vitrées baignées de soleil. Une maison alimentée en électricité au moyen d’énergies renouvelables, panneaux solaires en tête. Confortable, sain, énergétiquement performant, écologique et autonome : les avantages de l’habitat passif sont nombreux. Seul frein à sa construction, son coût initial. Pourtant, cet investissement offre de belles promesses de rentabilité à terme dès lors que sont prises en compte les économies d’énergie potentielles – et les réductions subséquentes sur ses factures. Maison passive : prix et rentabilité, Terre Solaire vous dit tout.

Retour sur investissement en maison passive : prix initial VS économies d’énergies à terme.

Schématiquement, une maison passive se définit comme une habitation sans chauffage – comprendre sans recours à des appareils de chauffage électriques. La conception et les matériaux utilisés au moment de sa construction permettent en effet de s’y chauffer sans utiliser aucun appareil énergivore. La garantie d’économies sur sa facture d’électricité, mais également l’assurance d’un confort optimal en termes de température – été comme hiver – une qualité d’air incomparable et une contribution réelle à l’effort écologique : les arguments pour ce type d’habitat sont nombreux. Encore faut-il pouvoir se l’offrir… Certains constructeurs affirment le contraire – jouant sur les mots pour mettre en avant la rentabilité du projet – pourtant le prix d’une maison passive à investir au moment de sa construction reste à ce jour plus coûteux que celui d’une maison traditionnelle.

La construction d’une maison passive coûte plus cher qu’une habitation traditionnelle.

La labellisation Bâtiment Passif Passivhaus offre l’assurance d’une maison passive, avec l’ensemble des avantages qu’elle emporte. En contrepartie, l’obtention du label exige de respecter des normes de construction strictes. Dans ce contexte, difficile de rivaliser de compétitivité avec les maisons traditionnelles, et ce même dans le cadre de la réglementation thermique 2012 – RT 2012.

INFO TERRE SOLAIRE : la consommation moyenne de chauffage représente :
– 158 kWh / m² / an dans une maison traditionnelle.
– 66 kWh / m² / an dans une maison traditionnelle conforme aux normes RT 2012.
– 13 kWh / m² / an dans une maison passive.
Retrouvez en détail dans ce rapport complet la performance énergétique mesurée et comparée des bâtiments passifs. 

Les chiffres ci-dessus sont éloquents, et pour prétendre à des économies énergétiques considérables, il semble logique de devoir y mettre le prix. La réalité le confirme :

        – La maison passive se construit à un prix entre 15 et 30 % plus cher que l’habitation classique.
        – Le coût de construction du bâtiment passif est plus cher de 5 à 10 % par rapport à une maison RT               2012.

TERRE SOLAIRE COMBAT LES IDÉES REÇUES : le bâtiment passif ou la maison BEPOS (Bâtiment à Energie POSitive) moins cher qu’une construction classique, c’est possible ? En termes d’investissement de départ, non – du moins pas encore. Sur le long terme eu égard aux économies sur les factures d’énergie, oui ! 

Le fonctionnement d’une maison passive garantit des économies d’énergie.

A moins de remplir les conditions pour prétendre au bénéfice des aides financières applicables en construction ou en rénovation d’habitation passive, le prix élevé de ce type d’habitation peut s’avérer rédhibitoire pour le particulier. Lorsque ce frein est exclusivement d’ordre psychologique, il est intéressant de se pencher sur la question du retour sur investissement : mettre le prix dans une maison passive peut être judicieux si l’opération devient rentable sur le moyen ou le long terme. Pour étudier la rentabilité de la construction, rappel de ses bénéfices :

         – Le niveau d’optimisation de l’isolation, de la ventilation et de l’étanchéité du bâtiment permet de
            maintenir une température intérieure suffisante, été comme hiver, pour que le besoin de
            chauffage soit inférieur à 15 kWh par m² et par an.
         – La consommation totale de la maison passive – chauffage, électroménager, luminaires… – en
            énergie renouvelable est inférieure à 60 kWh par m² et par an.

La très faible consommation énergétique du bâtiment, à laquelle s’ajoute l’usage d’énergies renouvelables gratuites – notamment photovoltaïque – permet de réduire de manière considérable ses factures d’électricité. L’investissement de départ peut ainsi être rentabilisé grâce aux économies d’énergie réalisées.

Découvrez dans cette vidéo pourquoi faire construire sa maison passive

 

Confort, qualité de l’air, autonomie, plus-value, écologie : zoom sur les avantages de la maison passive.

Un projet de rénovation ou de construction de maison passive peut être envisagé en d’autres termes que celui de la rentabilité.

         – Le niveau d’isolation, de ventilation et d’étanchéité de ce type de bâtiment offre un confort
           indéniable et un air plus sain.
         – En réduisant ses besoins énergétiques, le particulier gagne en autonomie : son recours au réseau               électrique est minime.

INFO TERRE SOLAIRE : votre maison autonome en énergie, jusqu’à quel point ? Tenté par l’autonomie énergétique, découvrez les outils et les astuces à adopter. Avantages et économies, Terre Solaire vous explique dans son article comment gagner en indépendance et vous aussi autoproduire grâce aux panneaux solaires photovoltaïques, mais pas que…

Moi aussi, je veux autoproduire !

         – En minimisant son recours aux énergies fossiles, le constructeur de maison passive contribue à                   l’effort écologique.

TERRE SOLAIRE COMBAT LES IDÉES REÇUES : la maison passive est écologique dans la mesure où sa dépense énergétique est réduite. Elle est également écologique dès lors qu’elle utilise des énergies renouvelables telles que le solaire photovoltaïque ou thermique. Dans ces conditions, elle contribue à la réduction du bilan carbone et de l’empreinte environnementale. Mais attention, en aucun cas le label Passivhauss n’impose l’usage de matériaux écologiques – souvent plus chers – pour la construction d’un habitat passif.

L’ensemble de ces avantages permet en outre de valoriser le bien immobilier. Un argument supplémentaire pour mettre le prix dans une maison passive…

Les facteurs de surcoût de construction de la maison passive.

Avant de s’intéresser aux critères de la maison passive – à l’origine de son surcoût de construction ou de rénovation – bref rappel sur les réglementations thermiques et environnementales applicables au secteur du bâtiment.

Maison passive, RT 2012, RE 2020 et BBC : on fait le point.

Actuellement, toute maison neuve doit être construite dans le respect des normes édictées par la RT 2012. Cette réglementation thermique vise à construire des maisons dites BBC – pour Bâtiment Basse Consommation. L’objectif : réduire la consommation énergétique, via des règles d’isolation thermiques strictes.

A l’horizon se profile une nouvelle réglementation : la RT 2020 – RE 2020 en réalité. Au-delà de l’objectif de la RT 2012, les futures normes applicables au secteur de la construction visent à réduire l’empreinte environnementale en misant notamment sur l’autoproduction d’énergie verte. Le bâtiment RE 2020 sera, si ce n’est la maison BEPOS, la maison passive.

INFO TERRE SOLAIRE : vous souhaitez en savoir plus sur la RT 2020 ? Terre Solaire vous donne toutes les infos utiles dans son article :

Tout savoir sur la RT 2020

Dans ce contexte réglementaire, la construction d’une maison neuve à l’horizon 2020 imposera de respecter les normes de la maison passive, prix élevé ou non…

 

Les critères de labellisation bâtiment passif Passivhaus : isolation, étanchéité, ventilation.

L’obtention du label de bâtiment passif est soumise au respect des critères suivants :

         – Besoin de chauffage inférieur à 15 kWh / m² / an.
         – Consommation globale d’énergie renouvelable inférieure à 60 kWh / m² / an.
         – Etanchéité à l’air n50 < 0,6 /h.
         – Surchauffe – température > 25°C – pendant un nombre de jours maximal de 10 % de l’année.

Plusieurs techniques de construction sont mises en œuvre pour assurer le respect de ces critères :

  1. L’étanchéité à l’air vise à obtenir un bâtiment étanche : l’air froid extérieur ne rentre pas, la chaleur intérieure est préservée.
  2. L’isolation extérieure et intérieure contribue, avec l’étanchéité, à minimiser les déperditions de chaleur tout en supprimant les ponts thermiques.
  3. La ventilation est indispensable dans un contexte d’isolation et d’étanchéité maximales. En maison passive, la ventilation doit être conçue de manière à renouveler l’air sans perdre en chaleur ni favoriser l’apport extérieur d’humidité.

Centrales également en vue d’économies d’énergie, les menuiseries. D’immenses baies vitrées pour apporter la lumière et la chaleur du soleil dans le logement, oui. Mais à condition que les fenêtres assurent un niveau de performance suffisant en matière d’isolation – le triple vitrage se généralise dans ce contexte.

Enfin, l’installation de panneaux solaires parfait la maison passive, en minimisant au maximum son recours au réseau de distribution électrique.

INFO TERRE SOLAIRE : mode d’emploi, intérêts, coûts… découvrez tout ce que vous devez savoir sur le photovoltaïque chez vous !

Combien coûte le photovoltaïque ?

A NOTER : l’obtention du label Passivhaus implique un coût – entre 13 et 17 € HT / m² selon la complexité du bâtiment.

Maison passive : prix moyen constaté.

Au moment d’apprécier les prix proposés pour votre maison passive, et en vue de réduire les coûts initiaux de construction – ou de rénovation – il est utile de tenir compte des aides financières offertes, le cas échéant. Parmi ces aides : l’éco-prêt à taux zéro, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), la TVA à taux réduit, les subventions de l’ANAH, les aides locales et régionales le cas échéant.

Maison passive : prix de la construction.

En 2018, la maison passive s’affiche au prix moyen minimum de 1 700 € par mètre carré. Cette indication de prix de la maison passive permet de constater qu’en-deçà de 1 700 € / m², le projet est difficilement envisageable. Mis à part ce constat, la donnée est purement indicative. En effet, le prix d’une construction – passive ou non – dépend de multiples critères : les matériaux utilisés pour l’édification du hors d’eau hors d’air – matériaux écologiques plus chers – la configuration de l’habitation – avec ou sans étage – les tarifs pratiqués par le constructeur, le recours ou non à un architecte… En tout état de cause, le prix de la maison passive peut atteindre des sommets et il est difficile d’estimer un coût maximal.

A NOTER : il peut être tentant, en vue de réduire les coûts de construction, de confier au constructeur le gros œuvre exclusivement.
Attention, l’habitation passive nécessite des expertises et des compétences précises pour certains travaux de second œuvre.

Quoi qu’il en soit, votre maison passive à prix compétitif nécessite de réaliser plusieurs devis et de bien comparer les différentes offres.

Rénovation en maison passive : prix au m².

Au vu des promesses de l’habitation passive, le particulier qui n’a pas de projet d’investissement immobilier immédiat peut être séduit par l’idée de rénover son logement en habitat passif. La rénovation passive permet d’obtenir un niveau de performance énergétique quasiment égal à la construction passive. Seul critère revu à la baisse : en rénovation, le besoin de chauffage peut atteindre – au maximum – 25 kWh / m² / an.

Le prix de la rénovation en maison passive – qui peut être réduit grâce aux aides financières éligibles – doit être établi sur la base d’un budget prenant en compte les postes suivants : changement des menuiseries, isolation extérieure, mise en œuvre d’un système de ventilation performant, installation de nouveaux systèmes de chauffage et de panneaux solaires photovoltaïques. En tout état de cause, la facture est moins élevée qu’en construction.


Et maintenant…

La maison passive n’a plus de secret pour vous, et si vous répondiez aux quelques questions de l’application Terre Solaire afin de découvrir combien vous économiseriez en installant des panneaux photovoltaïques ?

Calculer mes économies en 2 min chrono





recyclage-panneaux-photovoltaiques-veolia

20-07-2018

Recyclage des panneaux photovoltaïques : visite guidée !

Passer au solaire pour préserver l’environnement ? OK mais que deviennent les panneaux ...

Voir plus
photovoltaique-agricole-champ-ble-jaune-soleil

16-07-2018

Photovoltaïque agricole : quand le soleil finance vos bâtiments

  ✓ Le photovoltaïque agricole s’avère être un levier pour le développement de la ...

Voir plus

20-06-2018

Hangar agricole photovoltaïque : une opportunité pour le secteur.

Pourquoi le photovoltaïque est-il souvent associé au secteur de l’agriculture ? Parce que la ...

Voir plus
Resultat Pro
Être rappelé(e)

Pour échanger sur cette simulation avec un conseiller solaire ou prendre rendez-vous pour une étude sur site, laissez-nous votre nom et un numéro de téléphone ou une adresse email.

 Madame   Monsieur
Resultat Part
Être contacté par un conseiller

Pour échanger sur cette simulation avec un conseiller solaire ou prendre rendez-vous pour une étude sur site, laissez-nous votre nom et un numéro de téléphone ou une adresse email.

 Madame   Monsieur
Register
Créez votre compte
 Mme   M.
Vous avez déjà un compte ?
Récupérez votre mot de passe
Vous avez déjà un compte ?
Resultat Part
Prendre RDV avec un conseiller

Indiquez vos disponibilités pour vous joindre facilement. Vous recevrez un email pour vous confirmer le rdv avec un conseiller solaire.



 Lundi    Mardi    Mercredi    Jeudi
 Vendredi


 9h-12h    12h-14h    14h-16h    16h-18h