Accueil > Blog – Tout sur l’énergie solaire > Rentabilité > Comment optimiser votre taux d’autoconsommation solaire ?

Comment optimiser votre taux d’autoconsommation solaire ?

Publié le 17-05-2019 par Vianney

Ça y est, c’est décidé, vous allez faire installer des panneaux photovoltaïques pour consommer votre propre électricité. Pour optimiser votre taux d’autoconsommation solaire (= pour utiliser un maximum des kilowattheures autoproduits), vous devez connaître ces astuces !

  • L’électricité photovoltaïque produite par vos panneaux est directement utilisée :

    • Il fait jour : votre installation solaire produit de l’électricité et l’injecte sur votre circuit domestique pour alimenter vos appareils électriques.

    • En l’absence de soleil : les panneaux photovoltaïques ne produisent pas d’électricité, vos besoins sont assurés par le réseau de distribution public.

  • Votre taux d’autoconsommation solaire correspond à l’électricité autoproduite que vous utilisez pour alimenter votre foyer. En cas de surplus – l’ensoleillement est maximum – l’électricité non utilisée est injectée sur le réseau : votre taux d’autoconsommation baisse.

  • Votre taux d’autoproduction correspond à la part d’approvisionnement en électricité domestique assurée par vos panneaux solaires. En cas de production photovoltaïque insuffisante, vous êtes approvisionné par le réseau électrique public : votre taux d’autoproduction baisse.

  • Pour gagner en autonomie énergétique et réduire le montant de vos factures d’électricité, optimisez vos taux d’autoproduction et d’autoconsommation solaire ! Comment ? Grâce à une puissance photovoltaïque adaptée, de la domotique, un système de stockage et quelques bonnes habitudes de consommation !

 

Autoconsommation solaire : comment ça marche ?

 

Les panneaux solaires photovoltaïques produisent votre électricité – verte et gratuite !

Vous consommez vous-même votre production photovoltaïque à domicile :

  • En cas de surplus de production : en autoconsommation solaire, EDF a l’obligation de vous acheter votre surplus d’électricité à tarif garanti.

  • En cas de production insuffisante : vous êtes alimenté par le réseau public, au tarif de votre fournisseur.

 

Pour bien comprendre le mécanisme de l’autoconsommation solaire, il est important de savoir que :

  • Le volume de production dépend de l’ensoleillement d’une part, de la puissance crête de l’installation photovoltaïque d’autre part.

  • L’électricité produite est utilisée en direct. En cas de surplus, sans système de stockage solaire, votre électricité autoproduite est injectée sur le réseau public moyennant rémunération !

Illustration type

Courbe de puissance électrique de consommation et de production un jour en saison intermédiaire par beau temps

Il faut bien sûr pondérer cet exemple eu égard à :

  • Votre emploi du temps quotidien – heures de présence à la maison les jours de la semaine, le week-end et pendant vos vacances.

  • Le taux d’ensoleillement variable au fil des jours et des saisons – il fait jour longtemps en été : vos panneaux solaires produisent plus tôt le matin et plus tard le soir ; le temps est maussade en hiver : la production photovoltaïque en pleine journée est inférieure. De même, l’autoconsommation solaire dans le Var est plus rentable que dans le Nord, par exemple !

  • Vos habitudes de consommation électrique – pensez-vous à débrancher vos appareils en veille ? Votre électroménager est-il programmable ? Votre chauffage est-il électrique ?

  •  La puissance crête de votre installation – avec un kit solaire de faible puissance, vos besoins sont toujours supérieurs à votre production.

 

L’autoconsommation solaire pour tous !

Aux débuts du photovoltaïque, les particuliers avaient tendance à préférer la vente totale de l’électricité produite à l’autoconsommation. Seule exception à l’époque : un site isolé. A défaut de raccordement au réseau public, le site isolé s’approvisionnait en électricité grâce au photovoltaïque en autoconsommation.

La tendance s’est inversée avec les gains de rendement des panneaux photovoltaïques et la baisse de prix de ceux-ci : aujourd’hui, les particuliers privilégient l’autoconsommation solaire.

Pourquoi un tel revirement ? Parce que le prix de l’électricité ne cesse d’augmenter ! Si on ajoute cela à des rendements photovoltaïques de plus en plus haut, la rentabilité plaide largement pour l’autoconsommation solaire : la solution parfaite pour gagner en autonomie énergétique et en indépendance vis à vis des fournisseurs d’électricité.

 

Le calcul de rentabilité incite à l’autoconsommation solaire !

 

L’argument écologique est fort, l’argument économique tout autant. Investir dans des panneaux solaires photovoltaïques implique un coût important. Il est donc logique de vouloir le rentabiliser : rembourser le prix de l’investissement puis générer des bénéfices purs ! Dans cette optique, on compare la rentabilité pour :

  • Une installation en vente totale : vous gagnez de l’argent en vendant vos kWh à EDF OA.

  • En autoconsommation avec vente de surplus : vous gagnez de l’argent en vendant votre surplus d’électricité à EDF OA + grâce aux économies que vous réalisez sur vos factures quand vous consommez votre propre électricité solaire.

 

Vente en totalité

Autoconsommation

  • Revenus annuels = nombre de kilowattheures produits x prix d’achat*

  • Nombre d’années nécessaire pour rentabiliser l’investissement = coût de l’investissement / montant des revenus annuels

  • Economies annuelles = (montant annuel de votre consommation avant photovoltaïque – montant annuel de votre consommation avec photovoltaïque) + (nombre de kilowattheures en surplus x prix d’achat*)

  • Nombre d’années nécessaire pour rentabiliser l’investissement = (coût de l’investissement – montant de la prime autoconsommation solaire) / montant des revenus annuels

 

 

 

 

 

 

 

 

 

*Attention : le prix d’achat par EDF du surplus est inférieur au prix d’achat en vente totale.

 

Le prix du kilowattheure d’électricité facturé lorsque vous avez recours au réseau augmente considérablement : les économies sur vos factures sont plus importantes en autoconsommation que vos revenus en vente totale ! L’autoconsommation solaire est désormais considérablement plus rentable que la vente en totalité sur le long terme.

 

Couple à table consultant les offres de financement Terre Solaire

ALLEZ À L’ESSENTIEL

L’autoconsommation par TERRE SOLAIRE à partir de 12 500 € TTC.

Voir l’offre

 

Autoconsommation solaire : avantages et limites

Avantages

Limites

  • Début d’indépendance vis-à-vis des fournisseurs d’électricité.

  • Participation active à l’effort écologique via la consommation d’une énergie verte et d’origine garantie. Un pas en avant vers la transition énergétique !

  • Réduction du montant des factures d’électricité

  • Prime à l’investissement versée par l’Etat sur 5 ans pour favoriser l’installation de panneaux photovoltaïques pour autoconsommation.

  • Investissement sur le long terme (minimum 20 ans) mais seulement une dizaine d’années pour amortir l’installation.

  • Pour l’autonomie énergétique totale :

    • Adapter ses habitudes de consommation

    • Investir dans de la domotique et des équipements électriques programmables

    • Envisager l’achat de batteries solaires

 

Augmentez facilement les taux d’autoproduction et d’autoconsommation solaire

 

Pour une meilleure rentabilité et une autonomie maximale, améliorez vos taux d’autoproduction et d’autoconsommation solaire !

 

Un taux d’autoproduction maximal… pour une autonomie énergétique totale !

 

Le taux d’autoproduction correspond à la part d’électricité consommée qui provient de vos panneaux photovoltaïques.

Vous consommez 10 000 kWh par an alors que vous produisez 5 000 kWh ? Votre taux d’autoproduction est de 50 % : vous êtes autonome pour la moitié de votre consommation annuelle, l’autre moitié est assurée par le réseau public de distribution – le montant de vos factures d’électricité est réduit de moitié.

Vous vous alimentez exclusivement grâce à votre production solaire ? Votre taux d’autoproduction est de 100 % : vous êtes complètement autonome du réseau public, le montant de vos factures d’électricité est nul !

Comment parvenir à une facture électrique nulle ? Vous devez produire une quantité d’électricité qui correspond à votre consommation annuelle. Comment faire ? En faisant installer des panneaux solaires photovoltaïques dont la puissance crête correspond à votre consommation annuelle. Regardez votre facture d’électricité annuelle, vous aurez vos besoins électriques sur l’année exprimées en kWh.

 

Explications :

  • La puissance crête des panneaux indique le volume de production d’électricité solaire dans des conditions d’ensoleillement optimales.

  • Une puissance crête de 1 000 Wc – ou 1 kWc – permet de produire 1 000 kWh par an en moyenne, selon les zones et l’orientation.

  • Vous consommez 9 000 kWh par an ? Pour un taux d’autoproduction maximal, vous devez viser une installation de 9 kWc.

 

Attention : l’installation de 9 kWc permet en théorie de produire 9 000 kWh par an. Pour estimer précisément la production de votre installation, utilisez le configurateur Wattnext par Terre Solaire. En quelques minutes, vous dessinez l’emplacement de vos panneaux sur une carte et Wattnext calcule le rendement de votre installation, votre taux d’autoproduction et les économies réalisables sur 25 ans.

 

AVANCEZ AVEC TERRE SOLAIRE

Configurez votre projet en ligne avec Wattnext et obtenez une étude personnalisée en ligne.

Obtenir une étude personnalisée

 

Synchroniser production et consommation

Votre taux d’autoconsommation solaire correspond à la quantité d’électricité autoproduite que vous utilisez pour vos propres besoins en électricité. Rappelez-vous : a priori, l’électricité produite par les panneaux photovoltaïques est utilisée en direct, et les panneaux ne produisent que quand ils reçoivent du soleil. Dans ces conditions :

Vos panneaux solaires produisent 100 kWh au pic du soleil. Mais vous n’êtes pas chez vous, vos besoins en électricité domestique s’élèvent à 20 kWh – votre chauffage électrique en marche, par exemple. Votre taux d’autoconsommation est de 20 %. Les 80 % d’électricité non utilisée pour votre maison sont injectés sur le réseau public moyennant rémunération.

Vos panneaux solaires, au petit matin, produisent 30 kWh, de quoi alimenter votre chauffage, votre éclairage, votre TV et votre cafetière. Votre taux d’autoconsommation est de 100 % !

Pour augmenter votre taux d’autoconsommation solaire, vous devez consommer votre électricité domestique au moment où l’ensoleillement est maximal. Difficile, dans la mesure où vous n’êtes justement pas chez vous en pleine journée… Bonne nouvelle, certains outils permettent de synchroniser production et consommation !

 

Vive la domotique

La domotique est votre meilleure alliée pour optimiser la rentabilité de votre autoconsommation solaire. Un système adapté vous permet en effet de programmer la mise en route de vos appareils électriques énergivores au moment où vos panneaux photovoltaïques produisent le plus.

Lave-vaisselle, lave-linge et sèche-linge, chauffe-eau électrique… le moment de la journée où ces appareils fonctionnent ne vous importe pas. En les mettant automatiquement en marche au pic du soleil, votre système de domotique vous permet de mieux valoriser votre électricité solaire.

À NOTER

le taux d’autoconsommation solaire moyen en France, sans système de stockage ni domotique, est compris entre 20 % à 30 %. Un système domotique permet d’atteindre 50 % d’autoconsommation !

 

Adaptez vos habitudes de consommation !

Outre un système intelligent de programmation de vos équipements, une prise de conscience de votre consommation électrique peut vous permettre de diminuer largement vos besoins. Grâce à une interface web de suivi en temps réel de votre consommation d’électricité, vous savez exactement ce que vous consommez et quand. A partir de là, vous pouvez adapter vos comportements. Par exemple :

  • Vous remarquez que vos appareils en veille consomment de l’électricité ? Débranchez-les !

  • Vous notez que votre réfrigérateur consomme beaucoup d’électricité ? Changez-le pour un électroménager moins énergivore – classe énergétique A +.

  • Votre chauffage électrique grève votre taux d’autoconsommation solaire ? Et si vous passiez par une solution de chauffage alternative…

En prenant conscience de votre consommation, vous pouvez en réduire une grande part, sans sacrifier votre confort domestique !

 

L’autoconsommation solaire avec batterie

La domotique et de bonnes habitudes de consommation vous permettent de synchroniser votre autoproduction photovoltaïque avec vos besoins en électricité. Mais la nuit, comment faire ? La batterie solaire vous permet de pallier l’absence de soleil.

Une batterie de stockage permet de stocker votre surplus d’électricité pour le restituer lorsque vos panneaux solaires ne produisent pas. Vous réduisez votre recours au réseau, et augmentez votre taux d’autoconsommation solaire !

Attention : vérifier bien le prix des batteries solaires. Elles restent encore assez chères et peuvent représenter un frein à l’investissement. Toutefois, avec le progrès technologique, elles sont de plus en plus performantes.

 

Taux d’autoproduction et d’autoconsommation solaire : quelques exemples

 

Sans système de stockage ni domotique

Vous consommez 10 000 kWh par an. Vous investissez dans une installation photovoltaïque de 6 kWc.

Sur la base du taux d’autoconsommation solaire moyen, vous consommez 20 % de l’électricité produite => 20 % x 6 000 = 1 200 kWh. Vous avez recours au réseau pour les 8 800 kWh restants.

Votre taux d’autoproduction est égal à 1 200 / 10 000 = 12 %.

Vous avez donc recours au réseau pour 88 % de votre consommation électrique. Vous économisez 12 % sur vos factures d’électricité – sans compter vos revenus issus de la vente du surplus non consommé.

 

Autoconsommation solaire avec batterie et domotique

Mêmes chiffres que précédemment : vous produisez 6 000 kWh, votre consommation s’élève à 10 000 kWh.

Grâce à vos systèmes de stockage et de domotique, vous augmentez votre taux d’autoconsommation à 80 %. Vous consommez donc votre propre électricité à hauteur de 80 % x 6 000 = 4 800 kWh.

Votre taux d’autoproduction est égal à 4 800 / 10 000 = 48 %.

Votre recours au réseau se limite à 52 % de votre consommation électrique, vous économisez près de la moitié sur vos factures d’électricité !

 

ALLEZ À L’ESSENTIEL

L’autoconsommation par TERRE SOLAIRE à partir de 12 500 € TTC.

Voir l’offre





25-04-2019

Calculez le prix de votre panneau solaire photovoltaïque

Votre contribution à préserver l’environnement ne doit pas se faire à n’importe quel prix. ...

Voir plus
Panneaux solaires en couverture de la terrasse d'un pavillon

04-03-2019

Payez le juste prix pour votre installation photovoltaïque en 2019

Le prix de votre installation photovoltaïque détermine la rentabilité de votre investissement, ...

Voir plus

28-02-2019

Panneau photovoltaïque sur bâtiment agricole : tout savoir

Vous êtes agriculteur ? Vous avez sans doute déjà envisagé l’installation de panneau ...

Voir plus
Resultat Pro
Être rappelé(e)

Pour échanger sur cette simulation avec un conseiller solaire ou prendre rendez-vous pour une étude sur site, laissez-nous votre nom et un numéro de téléphone ou une adresse email.

 Madame   Monsieur
Resultat Part
Être contacté par un conseiller

Pour échanger sur cette simulation avec un conseiller solaire ou prendre rendez-vous pour une étude sur site, laissez-nous votre nom et un numéro de téléphone ou une adresse email.

 Madame   Monsieur
Register
Créez votre compte
 Madame   Monsieur
Vous avez déjà un compte ?
Mot de passe oublié
Revenir à la page de connexion
Resultat Part
Prendre RDV avec un conseiller

Indiquez vos disponibilités pour vous joindre facilement. Vous recevrez un email pour vous confirmer le rdv avec un conseiller solaire.



 Lundi    Mardi    Mercredi    Jeudi
 Vendredi


 9h-12h    12h-14h    14h-16h    16h-18h